En-tête En-tête En-tête
Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteurs
Rabelais des jeunes talents

RABELAIS DES JEUNES TALENTS

La 7ème édition de la cérémonie des « Rabelais des Jeunes Talents » aura lieu le lundi 12 novembre 2018 au Grand Rex à Paris. Organisée par la CGAD, la Confédération générale de l'alimentation en détail, cette grande soirée de remise de prix vise à promouvoir les métiers de l'alimentation...

La 7ème édition de la cérémonie des « Rabelais des Jeunes Talents » aura lieu le lundi 12 novembre 2018 au Grand Rex à Paris.

Organisée par la CGAD, la Confédération générale de l'alimentation en détail, cette grande soirée de remise de prix vise à promouvoir les métiers de l'alimentation en récompensant de jeunes talents issus de 11 professions : boucher, boulanger, charcutier et traiteur, chocolatier, épicier/caviste/bio, crémier-fromager, glacier, pâtissier, poissonnier, primeur/spécialiste en produits biologiques, restaurateur. Ces jeunes, reconnus pour leur dextérité, leur créativité et leur motivation, se verront remettre le trophée des Rabelais des Jeunes Talents au cours d'une soirée dédiée à la gastronomie française, à l'artisanat et au commerce de proximité.

Pour la catégorie « boucher », ce sont les 3 lauréats du concours du « meilleur apprenti de France » 2017 qui recevront le trophée des Rabelais des jeunes talents, en présence de Jean-François Guihard, Président de la CFBCT. Seront ainsi récompensés Gabin Benoit-Faisandier (Haute-Loire), Axel Contat (Haute-Savoie) et Antonin Launay (Loire-Atlantique). Comme les précédents lauréats, ils auront à cœur de représenter fièrement la profession et surtout, l'avenir du métier.

La Fête de la Gastronomie devient Goût de France

LA FÊTE DE LA GASTRONOMIE DEVIENT GOÛT DE FRANCE

Initiée en 2011 par le ministère de l'Economie et des Finances, La Fête de la Gastronomie a pour ambition de promouvoir les savoir-faire, les professions et les produits gastronomiques locaux, afin de sensibiliser le grand public à notre patrimoine culinaire et pour asseoir le rayonnement de la France...

Initiée en 2011 par le ministère de l'Economie et des Finances, La Fête de la Gastronomie a pour ambition de promouvoir les savoir-faire, les professions et les produits gastronomiques locaux, afin de sensibiliser le grand public à notre patrimoine culinaire et pour asseoir le rayonnement de la France à l'étranger.

Cette année représente une nouvelle étape pour la Fête de la Gastronomie. Comme annoncé par le Président de la République fin 2017, un plan d'actions « Goût de France/Good France » est soutenu par le gouvernement afin de faire rayonner à l'étranger l'excellence de notre gastronomie. Dans ce cadre et dès cette année, la Fête de la Gastronomie change donc d'appellation pour se nommer « Goût de France ».

En 2017, le thème « Au cœur du produit » avait été choisi afin de valoriser le circuit des produits, de la terre à l'assiette. Cette année, c'est l'expérience gustative elle-même qui sera mise à l'honneur avec la thématique : « Le goût dans tous ses sens ».

Lors du premier comité de pilotage de cette nouvelle édition, Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, a dévoilé officiellement le nom de la marraine 2018. Il s'agit de Fanny Rey, jeune chef de la région provençale et Femme Chef de l'année 2017.

En 2017, la Fête de la Gastronomie a compté 11 700 événements en France et à l'étranger, avec 3 000 000 visiteurs et près de 300 000 professionnels impliqués. Entre partage, plaisir et découverte, La Fête de la Gastronomie – Goût de France est le rendez-vous gourmand à ne pas manquer !

Rendez-vous les 21, 22 et 23 septembre 2018 pour célébrer la gastronomie française !
Le principe de l'événement reste le même : pendant 3 jours, les professionnels de la grande famille de la gastronomie française sont invités à partager leur passion et leurs savoir-faire, et à sensibiliser le public au choix des produits et à la diversité des terroirs français. Banquets, dégustations, pique-niques, ateliers, conférences… Il y en a pour tous les goûts, partout en France et à l'étranger !

Devenez acteur de l'événement !
La boucherie artisanale fait bien entendu partie intégrante de la gastronomie française ! C'est pourquoi vous êtes les bienvenus pour prendre part à cet événement et proposer un projet. Pour proposer une animation et ainsi participer à ce grand événement national, rendez-vous dès à présent sur le site Internet de l'événement.

ACCESSIBILITÉ : ALERTE DÉMARCHAGES !

Vous êtes nombreux à être harcelés par des démarcheurs agressifs et menaçants. Ils veulent vous vendre : - un registre d'accessibilité, - et / ou une formation pour l'accueil des personnes handicapées. Ils cherchent à vous faire peur en évoquant le risque d'une amende de la part des services de contrôle si vous n'achetez pas leurs produits et services. Ne vous laissez pas intimider ! Le registre d'accessibilité, obligatoire depuis...

Vous êtes nombreux à être harcelés par des démarcheurs agressifs et menaçants.
Ils veulent vous vendre :

- un registre d'accessibilité,
- et / ou une formation pour l'accueil des personnes handicapées.
Ils cherchent à vous faire peur en évoquant le risque d'une amende de la part des services de contrôle si vous n'achetez pas leurs produits et services.
Ne vous laissez pas intimider !
Le registre d'accessibilité, obligatoire depuis le 30 septembre 2017, est un recueil de documents déjà en votre possession. Et la formation de votre personnel à l'accueil des personnes handicapées n'est pas obligatoire dans nos entreprises.
N'hésitez pas à contacter votre syndicat départemental en cas de doute.

La Boucherie-Charcuterie, la Boulangerie-Pâtisserie et la Pharmacie se mobilisent contre la multiplication des zones commerciales

LA BOUCHERIE-CHARCUTERIE, LA BOULANGERIE-PÂTISSERIE ET LA PHARMACIE SE MOBILISENT CONTRE LA MULTIPLICATION DES ZONES COMMERCIALES

Le 26 avril, à l'initiative de la CFBCT, s'est tenue une conférence de presse organisée conjointement avec la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française (CNBPF) et la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF). Plusieurs journalistes de la presse spécialisée ont assisté...

Le 26 avril, à l'initiative de la CFBCT, s'est tenue une conférence de presse organisée conjointement avec la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française (CNBPF) et la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF).
Plusieurs journalistes de la presse spécialisée ont assisté à cette prise de parole inédite au siège de la CFBCT.
Les présidents Jean-François Guihard (CFBCT), Dominique Anract (CNBPF) et Philippe Gaertner (FSPF) sont intervenus pour apporter leur soutien à la proposition de loi du Sénat portant Pacte national pour la revitalisation des centres-villes et centres-bourgs.
De concert, ils ont fait part de leur intention de ne « pas laisser s'éteindre les lumières de la ville », faisant référence aux commerces de proximité qui animent la vie des villes et villages.
« Cette démarche commune portée par ces trois métiers incontournables du tissu économique local a vocation à s'étendre à l'ensemble des entreprises de proximité, TPE et PME », a déclaré Jean-François Guihard, ajoutant qu'une « pétition » sera prochainement diffusée dans les commerces et sur internet.

Par ailleurs, une tribune, cosignée des trois présidents, vient d'être publiée dans Les Echos. Vous pouvez la consulter en cliquant ici.

Finale du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » 2018

FINALE DU CONCOURS « UN DES MEILLEURS APPRENTIS BOUCHERS DE FRANCE » 2018

Les 8 et 9 avril s'est tenue la finale du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » (MAF) 2018, organisée par la CFBCT et le syndicat de la Boucherie de l'Aude, présidé par Christian AURIOL, par ailleurs représentant de la région Occitanie au conseil d'administration de la CFBCT et membre...

Les 8 et 9 avril s'est tenue la finale du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » (MAF) 2018, organisée par la CFBCT et le syndicat de la Boucherie de l'Aude, présidé par Christian AURIOL, par ailleurs représentant de la région Occitanie au conseil d'administration de la CFBCT et membre du bureau confédéral.
Après des sélections départementales et régionales, vingt-trois apprentis se sont qualifiés pour la finale nationale qui s'est déroulée au CFA de Lézignan-Corbières.
Deux jours intenses d'épreuves au cours desquelles les jeunes, affutés comme jamais, ont dû désosser, parer, ficeler et décorer des viandes de bœuf, de veau et d'agneau en moins de 6H30.
Le 9 avril, en début d'après-midi, devant pas moins de 300 personnes dont vingt-six présidents départementaux et plus de la moitié du bureau confédéral, le classement a été annoncé et trois lauréats ont été sacrés MAF 2018. Il s'agit de :

- Geoffrey ARALDI, apprenti à la Boucherie Rittaud à Fourneaux en Savoie – région Auvergne-Rhône-Alpes.
- Nolwenn COURAU, apprenti à la Boucherie Beucher à Châteaugiron en Ille-et-Vilaine – région Bretagne.
- Eloïse EGGER, apprentie à la Boucherie Bouvier à Habère-Lullin en Haute-Savoie – région Auvergne-Rhône-Alpes.


Les vingt-trois apprentis finalistes ont été évalués par un jury de professionnels présidé par Romuald GOURBAULT, président de la commission formation de la CFBCT, par ailleurs président du syndicat de la Boucherie de la Vienne, représentant de la région Nouvelle-Aquitaine au conseil d'administration de la CFBCT et trésorier-adjoint du bureau confédéral.

François SILLIER, président de l'ENSMV, administrateur de la région Centre-Val-de-Loire au conseil d'administration de la CFBCT et vice-président confédéral représentait Médicis, partenaire de l'événement. Il a remis le prix de la mutuelle à Mesdie-Eunice PETRE, apprentie à la Boucherie Sabot à Caen dans le Calvados – région Normandie.

Le Président GUIHARD félicite Christian AURIOL pour son accueil chaleureux et l'excellente organisation de l'événement.
Il remercie également les membres du jury ainsi que les nombreux présidents départementaux et les élus du bureau présents.

C'est Gilles DUMESNIL, président du syndicat de la Boucherie de la Seine-Maritime, représentant de la région Normandie et secrétaire confédéral, qui recevra la prochaine édition du MAF.
Nous vous donnons donc d'ores et déjà rendez-vous les 7 et 8 avril 2019 à Rouen !

Communiqué

COMMUNIQUÉ

C'est avec une immense peine que nous avons appris le décès de notre collègue Christian Medves, boucher à Trèbes, lâchement assassiné par un terroriste. Le bureau confédéral, réuni le 26 mars autour de son président Jean-François Guihard, adresse ses sincères condoléances à son épouse et ses deux...

C'est avec une immense peine que nous avons appris le décès de notre collègue Christian Medves, boucher à Trèbes, lâchement assassiné par un terroriste.
Le bureau confédéral, réuni le 26 mars autour de son président Jean-François Guihard, adresse ses sincères condoléances à son épouse et ses deux filles ainsi qu'à l'ensemble de ses proches.

Championnat du monde de boucherie : les jeunes français triomphent !

CHAMPIONNAT DU MONDE DE BOUCHERIE : LES JEUNES FRANÇAIS TRIOMPHENT !

A l'occasion du World Butchers' Challenge, championnat du monde où se sont affrontés les meilleurs bouchers de la planète, l'équipe de France a particulièrement brillé, remportant de nombreux titres. La compétition qui s'est déroulée les 20 et 21 mars à Belfast (Irlande du Nord) a vu la consécration...

A l'occasion du World Butchers' Challenge, championnat du monde où se sont affrontés les meilleurs bouchers de la planète, l'équipe de France a particulièrement brillé, remportant de nombreux titres.

La compétition qui s'est déroulée les 20 et 21 mars à Belfast (Irlande du Nord) a vu la consécration du savoir-faire des professionnels de l'équipe de France affutés comme jamais.

Trois jeunes bouchers français ont été honorés :

- Thomas Guyomar, « champion du monde junior de boucherie »
- Godefroy Piaton, « vice-champion du monde junior de boucherie »
- Victor Dumas, « troisième meilleur apprenti boucher du monde »


Les jeunes français ont rivalisé d'inventivité et éclaboussé de leur talent un jury international face à de redoutables concurrents. Pas moins de douze pays ont participé à cette compétition de haut niveau : l'Australie, la Bulgarie, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la Grèce, l'Italie, l'Irlande, la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, le Brésil, les Etats-Unis et bien-sûr… la France !
L'équipe « seniors » qui défendait quant à elle son titre mondial obtenu il y a deux ans en Australie – pour sa première participation à cette compétition – n'a pas réussi à reproduire l'exploit mais obtient une très belle 4e place. C'est l'équipe d'Irlande qui s'est imposée dans cette catégorie.

L'équipe de France repart avec au total cinq médailles. Une médaille d'or pour Thomas Guyomar, une médaille d'argent pour Godefroy Piaton, une médaille de bronze pour Victor Dumas, ainsi que le titre mondial par équipe pour le travail réalisé sur la viande d'agneau et le titre mondial du « meilleur travail artistique » pour Philippe Lalande, Meilleur Ouvrier de France exerçant à Boulazac (Dordogne).

Un résultat qui vient consacrer l'excellence du modèle d'apprentissage français et du savoir-faire de nos artisans bouchers.

Portraits de champions


Thomas Guyomar, champion du monde junior
Boucher en région nantaise (Loire-Atlantique)


Breton d'origine, Thomas Guyomar est titulaire d'un CAP boucher, d'un CAP charcutier et d'un Brevet Professionnel boucher obtenu à la prestigieuse École Nationale Supérieure des Métiers de la Viande à Paris. Après des débuts à Nantes, il exerce durant deux ans en Angleterre en tant que « chef butcher » et boucher de la Famille royale au sein de l'entreprise Aubrey Allen à Coventry. Il travaille également comme superviseur pour l'entreprise Lidgates et comme boucher pour l'entreprise HG Walter à Londres avant de revenir en région nantaise. Son expérience et ses multiples distinctions lui valent d'être membre du jury au World Butchers' Challenge 2016 en Australie remporté par la France.

Palmarès :

- Sélection Morbihan du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » 2007 – 2e prix
- Sélection Bretagne du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » 2007 – 1er prix
- Sélection nationale du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » 2007 – finaliste
- Trophée national des bergers de France, Serbotel 2017 (Nantes) – 2e prix
- Concours national de boucherie-étal, Serbotel 2017 (Nantes) – 1er prix


Godefroy Piaton, vice-champion du monde junior
Boucher à Romans-sur-Isère (Drôme)

Après avoir obtenu un BAC S, option « sciences de l'ingénieur », Godefroy s'est réorienté dans la boucherie. Il est titulaire d'un CAP et d'un BP boucher.
Après une participation aux sélections départementale et régionale du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France », il représente en 2016 la France au Concours international des jeunes bouchers à Francfort (Allemagne) où il se distingue en remportant à lui seul la moitié des épreuves ! Il travaille aujourd'hui aux côtés de Yohann Mounier, Meilleur Ouvrier de France, au sein de son entreprise à Romans-sur-Isère.

Palmarès :

- Sélection Isère du concours « Un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » 2015 – 1er prix
- Sélection Rhône-Alpes du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » 2015 – 2e prix
- Concours « jeunes talents bouchers » de l'Institut des Métiers et des Techniques de Grenoble – 1er prix
- Concours de vitrine de Charolles 2015 et 2016, section BP – 1er prix
- Vainqueur de trois des six épreuves du Concours international des jeunes bouchers, Francfort – 2016
- Trophée national des bergers de France, Serbotel 2017 – 3e prix
- Concours national de boucherie-étal, Serbotel 2017 – 2e prix
- Trophée Daniel Huvier, Exp'Hôtel 2017 (Bordeaux) – 1er prix


Victor Dumas : troisième meilleur apprenti du monde
Apprenti boucher à la Boucherie Vessière à Lyon La Croix-Rousse (Rhône)


En 2016, à tout juste 17 ans, Victor Dumas après être devenu meilleur apprenti de son département et de sa région, remporte le titre « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France ». Deux ans plus tard, son talent est reconnu au niveau mondial puisque c'est avec la 3ème place dans la catégorie « apprentis bouchers » que le jeune boucher rentre de Belfast.

Palmarès :

- Sélection nationale du concours « un des Meilleurs Apprentis Bouchers de France » 2016 – 1er prix
- Lauréat dans la catégorie « boucherie » de la 6ème Édition des Rabelais des Jeunes Talents 2017

UNE NOUVELLE VERSION DU DOCUMENT UNIQUE

La trame de document unique spécifique aux risques du métier vient d'être actualisée. Cette mise à jour fait suite à la parution de décrets relatifs au compte professionnel de prévention (C2P). Cette trame, tenue GRATUITEMENT à la disposition des adhérents, est destinée à appuyer l'employeur dans son obligation d'évaluation des risques professionnels. L'objectif d'une telle démarche est de réduire...

La trame de document unique spécifique aux risques du métier vient d'être actualisée.
Cette mise à jour fait suite à la parution de décrets relatifs au compte professionnel de prévention (C2P).
Cette trame, tenue GRATUITEMENT à la disposition des adhérents, est destinée à appuyer l'employeur dans son obligation d'évaluation des risques professionnels. L'objectif d'une telle démarche est de réduire les accidents du travail et les maladies professionnelles, et d'améliorer les conditions de travail de TOUS dans l'entreprise.
Le défaut de document unique lors d'un contrôle (de l'Inspection du Travail) peut exposer l'entreprise au risque d'une amende de 1 500 €.

PARUTION DES DÉCRETS RELATIFS AU COMPTE PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION (C2P)

Les modalités du compte professionnel de prévention (C2P), qui remplace le compte pénibilité, ont été précisées dans des décrets publiés au Journal officiel fin décembre 2017. Ce compte permet aux salariés du privé concernés, de cumuler des points, afin de partir plus tôt à la retraite, ou de se former ou de travailler à temps partiel, sans perte de salaire. Ces salariés sont ceux exposés à l'un ou plusieurs des 6 facteurs de risques...

Les modalités du compte professionnel de prévention (C2P), qui remplace le compte pénibilité, ont été précisées dans des décrets publiés au Journal officiel fin décembre 2017.
Ce compte permet aux salariés du privé concernés, de cumuler des points, afin de partir plus tôt à la retraite, ou de se former ou de travailler à temps partiel, sans perte de salaire.
Ces salariés sont ceux exposés à l'un ou plusieurs des 6 facteurs de risques professionnels suivants, ce, au-delà de seuils d'exposition définis réglementairement : milieu hyperbare, températures extrêmes, bruits, travail de nuit, travail en équipes successives alternantes et travail répétitif.
Les seuils doivent être appréciés après prise en compte des moyens de protection collective et individuelle (EPI) mis en œuvre par l'employeur.
Le tableau de ces 6 facteurs et de leurs seuils a été intégré à la version 2018 du document unique du métier.
Ces facteurs ne concernent pas, ou très peu, le métier qui se caractérise par sa grande polyvalence des tâches, permettant notamment d'échapper à la répétitivité.
Avec les décrets de décembre 2017, quatre facteurs de risques professionnels ont été exclus car jugés trop complexes à suivre : les manutentions manuelles de charges, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les agents chimiques dangereux.