En-tête En-tête En-tête
Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteurs
Concours international des jeunes bouchers et championnat du monde de boucherie : la France présente !

CONCOURS INTERNATIONAL DES JEUNES BOUCHERS ET CHAMPIONNAT DU MONDE DE BOUCHERIE : LA FRANCE PRÉSENTE !

Les 27 et 28 février 2018 se tiendra le Concours international des jeunes bouchers (CIJB) qui réunira douze participants de six pays européens. Une édition exceptionnelle puisque c'est la France qui accueillera l'événement ! En effet, alors que la première partie des épreuves se déroulera à l'École...

Les 27 et 28 février 2018 se tiendra le Concours international des jeunes bouchers (CIJB) qui réunira douze participants de six pays européens. Une édition exceptionnelle puisque c'est la France qui accueillera l'événement ! En effet, alors que la première partie des épreuves se déroulera à l'École Nationale Supérieure des Métiers de la Viande (ENSMV), c'est sur le ring ovin du Salon international de l'agriculture qu'aura lieu la deuxième partie de ce prestigieux concours. Le binôme français, composé de Gabin Benoît-Faisandier, Meilleur Apprenti de France (MAF) 2017, et de Benjamin Santoro, finaliste du concours MAF 2017, travaille d'arrache-pied pour remporter le titre ! Il peut compter sur les précieux conseils des Meilleurs Ouvriers de France (MOF) qui les entraînent à l'ENSMV.

Quelques semaines plus tard, du 20 au 22 mars, c'est une nouvelle compétition qui se déroulera à Belfast à l'occasion du World Butchers' Challenge. L'équipe de France de Boucherie, composée d'une dizaine de bouchers, et son capitaine le MOF Joël Lucas défendront les couleurs de la France en terre nord irlandaise face à de redoutables participants originaires de plusieurs continents. Dotés d'une équipe senior, d'une équipe junior et d'un binôme d'apprentis, les concurrents français feront tout pour conserver l'or ! En effet, à l'occasion de sa première participation à cette compétition de haut niveau en 2016, l'équipe de France avait remporté le titre mondial sur les côtes australiennes. Elle fera tout pour renouveler l'exploit l'année prochaine !

Allez les bleus !

Transmission reprise : se préparer à l'enjeu !

TRANSMISSION REPRISE : SE PRÉPARER À L'ENJEU !

Initiée en 2016 par la DGE (Direction générale des entreprises), la campagne nationale de communication en faveur de la transmission et reprise d'entreprise revient en 2017. Cette année, la « quinzaine de la transmission-reprise » aura lieu du 17 novembre au 5 décembre 2017. Cette campagne a pour objectif...

Initiée en 2016 par la DGE (Direction générale des entreprises), la campagne nationale de communication en faveur de la transmission et reprise d'entreprise revient en 2017.
Cette année, la « quinzaine de la transmission-reprise » aura lieu du 17 novembre au 5 décembre 2017.

Cette campagne a pour objectif d'informer et de sensibiliser à l'échelle nationale les cédants et repreneurs potentiels, tout en répondant aux nombreuses idées reçues qui existent sur le sujet.

Nous vous rappelons que l'un des principaux freins à la transmission des entreprises de Boucherie provient d'un manque d'anticipation des chefs d'entreprise.

Vous trouverez ici les outils de communication qui serviront de support pour la « quinzaine de la transmission-reprise ».

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de l'Agence France Entrepreneur en cliquant ici.

WANTED - MICHEL-EDOUARD LECLERC

Michel-Edouard Leclerc sera-t-il bientôt porté disparu ? C'est la question que se pose la Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteurs (CFBCT) qui a adressé au dirigeant un courrier resté sans réponse. En effet, voilà trois mois jour pour jour que la CFBCT attend des explications du champion des prix bas sur certains sujets. En vain. Omniprésent sur les plateaux télé et les antennes radio pendant l'été et...

Michel-Edouard Leclerc sera-t-il bientôt porté disparu ? C'est la question que se pose la Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteurs (CFBCT) qui a adressé au dirigeant un courrier resté sans réponse.
En effet, voilà trois mois jour pour jour que la CFBCT attend des explications du champion des prix bas sur certains sujets. En vain.
Omniprésent sur les plateaux télé et les antennes radio pendant l'été et à la rentrée, le loquace patron de grande distribution, se serait-il terré dans un trou en voyant arriver l'hiver ?

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire le courrier de Jean-François Guihard, président de la CFBCT, adressé au nom des 18 000 artisans bouchers-charcutiers de France au n° 1 de la grande distribution en France.

Etats généraux de l'alimentation : annonces du Président de la République et rencontre avec la CFBCT

ETATS GÉNÉRAUX DE L'ALIMENTATION : ANNONCES DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ET RENCONTRE AVEC LA CFBCT

Absent lors du lancement des états généraux de l'alimentation le 20 juillet dernier, Emmanuel Macron a tenu à être présent sur le Marché de Rungis à l'occasion du point d'étape de ce vaste chantier visant à une refonte du modèle agroalimentaire français. Après une restitution des travaux menés dans les...

Absent lors du lancement des états généraux de l'alimentation le 20 juillet dernier, Emmanuel Macron a tenu à être présent sur le Marché de Rungis à l'occasion du point d'étape de ce vaste chantier visant à une refonte du modèle agroalimentaire français.
Après une restitution des travaux menés dans les sept premiers ateliers, Emmanuel Macron est intervenu pour présenter les actions qu'il souhaite entreprendre. Une allocution bien ciblée, à quelques semaines du début des négociations commerciales, pour tenter d'enrayer la « guerre des prix ».
Le Président de la République a expliqué souhaiter que la construction des prix se fasse désormais à partir de la valeur des produits, autrement dit de l'amont vers l'aval et non plus l'inverse. Pour accompagner cet inversement de paradigme, il a précisé sa volonté de voir les producteurs se regrouper pour peser davantage dans les négociations. Emmanuel Macron a également confié aux interprofessions la responsabilité de revenir d'ici la fin de l'année avec des plans de filières dotés d'une stratégie et d'objectifs chiffrés à cinq ans. Ces plans visant, entre autres, à monter en gamme pour répondre à la demande des Français et pour se démarquer des concurrents internationaux avec lesquels il est difficile de rivaliser en créant des produits de moindre qualité. Une enveloppe de 5 milliards d'euros doit permettre l'accompagnement de ces choix filière par filière.
Le Président de la République qui a fustigé la « guerre des prix » a expliqué vouloir légiférer au premier semestre 2018, n'excluant pas que cela se fasse par ordonnances, pour encadrer les promotions et relever le seuil de revente à perte économique pour les produits alimentaires. Emmanuel Macron est par ailleurs revenu sur les polémiques autour de CETA, expliquant qu'un plan d'actions sera présenté la semaine prochaine afin de suivre les préconisations du rapport d'experts remis en septembre sur cet épineux dossier. Concernant le Mercosur, il a expliqué qu'il n'était pas favorable à ce que celui-ci soit conclu avant la fin de l'année car, s'agissant d'un mandat donné en 1999, « nos perspectives de consommation, nos réalités industrielles, nos connaissances sanitaires environnementales ont profondément changé depuis ». Le Président de la République évoquera ce sujet la semaine prochaine au Conseil européen pour ne pas se lancer dans une « fuite en avant ».
A l'issue de son discours, le Président de la République est allé à la rencontre des invités et des grossistes du MIN qui avaient exposé leurs produits. Jean-François Guihard, accompagné du président d'Interbev, Dominique Langlois, et de Jean-Raymond Dumas et Gilles Dumesnil, respectivement trésorier et secrétaire de la CFBCT, a pu échanger avec le Président de la République sur la filière bouchère, le sensibilisant notamment à l'origine des viandes.

Des livrets de conseils pour lutter contre le gaspillage alimentaire

DES LIVRETS DE CONSEILS POUR LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

A l'approche de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, le 16 octobre, la CFBCT rappelle qu'elle a élaboré et diffusé des livrets de conseils (dans le cadre d'une convention avec la DRIAAF). L'un est destiné aux professionnels du métier, l'autre aux consommateurs. Soyez nombreux...

A l'approche de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, le 16 octobre, la CFBCT rappelle qu'elle a élaboré et diffusé des livrets de conseils (dans le cadre d'une convention avec la DRIAAF).

L'un est destiné aux professionnels du métier, l'autre aux consommateurs.

Soyez nombreux à en prendre connaissance !

Lutter contre les pertes et gâchis alimentaires est une action de tous les jours, qui nous concerne tous !

- Livret professionnels
- Livret clients

ETATS GÉNÉRAUX DE L'ALIMENTATION : ET LES CIRCUITS ALIMENTAIRES DE PROXIMITÉ ?

Partie prenante des états généraux de l'alimentation (EGA), la CFBCT s'inquiète de la tournure que prennent les débats alors que le premier des deux chantiers prévus vient de se clore. Il n'aura suffi en effet que de quelques semaines seulement pour que le beau verni des états généraux de l'alimentation craquèle. Du « tous ensemble » d'apparence affiché lors du lancement des EGA le 20 juillet, on est passé à l'ostentatoire « chacun pour...

Partie prenante des états généraux de l'alimentation (EGA), la CFBCT s'inquiète de la tournure que prennent les débats alors que le premier des deux chantiers prévus vient de se clore.
Il n'aura suffi en effet que de quelques semaines seulement pour que le beau verni des états généraux de l'alimentation craquèle. Du « tous ensemble » d'apparence affiché lors du lancement des EGA le 20 juillet, on est passé à l'ostentatoire « chacun pour soi ». Chassez le naturel, il revient au galop : depuis quelques semaines, on assiste à une bataille sans merci entre les habitués de « la guerre des prix ».
Face au grand bénéficiaire de la LME, Michel-Edouard Leclerc qui accuse ses détracteurs de vouloir augmenter les prix, on retrouve une coalition entre les autres enseignes de la grande distribution (bien décidées à réduire leur écart avec le leader des prix bas), alliées à l'industrie agroalimentaire et aux chantres de l'agriculture intensive qui souhaitent inonder le marché de leurs produits. Augmentation de prix ou non, il y aura deux grands perdants si l'on suit les propositions avancées par les deux camps antagonistes : le consommateur et l'agriculteur.
De son côté, la CFBCT estime qu'il est urgent de remettre le commerce de proximité au cœur des débats des EGA.
Elle considère qu'il serait judicieux de s'inspirer du modèle « gagnant-gagnant » qui existe entre éleveurs, artisans bouchers et consommateurs. Un modèle où tous les acteurs s'y retrouvent, basé sur une relation de confiance et une juste répartition de la valeur. Au final, l'éleveur peut vivre de son travail et le consommateur dispose d'un produit de qualité et dont il connaît la traçabilité.
Ce modèle, créateur d'emplois et de richesses, est néanmoins mis en difficulté par le phénomène de désertification commerciale qui touche les centre-ville et villages qui s'est accru depuis la promulgation de la LME et l'installation sans merci de la grande distribution à la périphérie des zones commerciales historiques.
Les 18 000 artisans bouchers-charcutiers du pays, acteurs incontournables des circuits alimentaires de proximité, sont, de par leur relation « gagnant-gagnant » avec les éleveurs, au cœur du commerce équitable.

Sécurité : Fin de la convention CFBCT / CNAMTS

SÉCURITÉ : FIN DE LA CONVENTION CFBCT / CNAMTS

Dans le cadre de ses actions en matière de prévention des risques professionnels, la CFBCT a signé une convention nationale d'objectifs (CNO) avec la CNAMTS le 25 septembre 2013. D'une durée de 4 ans, cette convention a pris fin le 25 septembre. Elle permettait aux entreprises rénovant leurs locaux en...

Dans le cadre de ses actions en matière de prévention des risques professionnels, la CFBCT a signé une convention nationale d'objectifs (CNO) avec la CNAMTS le 25 septembre 2013.
D'une durée de 4 ans, cette convention a pris fin le 25 septembre.

Elle permettait aux entreprises rénovant leurs locaux en améliorant les conditions de travail de bénéficier d'un accompagnement technique et financier des CARSAT.

Consciente de l'importance d'une telle convention pour le métier, la CFBCT souhaite en signer une nouvelle prochainement.

A cette fin, un rendez-vous a été programmé par la CFBCT avec la CNAMTS le 15 novembre prochain.

CNAMTS= Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés
CARSAT= Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail

Parce que votre santé est importante : RSI Prévention pro

PARCE QUE VOTRE SANTÉ EST IMPORTANTE : RSI PRÉVENTION PRO

Le programme de prévention dédié aux employeurs des métiers de l'alimentation, intitulé « RSI Prévention pro », reste en place jusqu'à fin décembre 2017. Ce programme vise à sensibiliser les employeurs au suivi de leur santé, car si leur santé est fragilisée, celle de l'entreprise l'est...

Le programme de prévention dédié aux employeurs des métiers de l'alimentation, intitulé « RSI Prévention pro », reste en place jusqu'à fin décembre 2017.
Ce programme vise à sensibiliser les employeurs au suivi de leur santé, car si leur santé est fragilisée, celle de l'entreprise l'est également.
Chaque professionnel a reçu un courrier du RSI comportant un bon pour une consultation médicale personnalisée, dédiée à la prévention des risques professionnels, et prise en charge à 100 %.

Plus de 1 200 bouchers-charcutiers-traiteurs ont réalisé cette consultation.

La CFBCT encourage les employeurs du métier à participer encore plus nombreux à ce programme, qui se termine bientôt.

Pour plus de détails : https://www.rsi.fr/prevention-pro/boucher.html

Registre public d'accessibilité obligatoire

REGISTRE PUBLIC D'ACCESSIBILITÉ OBLIGATOIRE

Un décret impose la mise en place d'un registre public d'accessibilité dans les établissements recevant du public (ERP), donc dans vos boucheries, au plus tard le 30 septembre 2017. Disponible pour les clients qui demanderaient à le consulter, et constitué d'un recueil de documents déjà existants, ce registre...

Un décret impose la mise en place d'un registre public d'accessibilité dans les établissements recevant du public (ERP), donc dans vos boucheries, au plus tard le 30 septembre 2017.

Disponible pour les clients qui demanderaient à le consulter, et constitué d'un recueil de documents déjà existants, ce registre doit contenir :

- les documents de niveau d'accessibilité de l'établissement (attestation d'accessibilité ou calendrier de l'agenda d'accessibilité - Ad'AP, ou dérogations accordées par la Préfecture…) ;

- les documents d'aide à l'accueil des personnes handicapées, à destination du personnel en contact avec le public, élaboré par le ministre en charge de la construction (téléchargeables ici : document complet et plaquette de synthèse) ;

- les modalités de maintenance des équipements d'accessibilité (comme les rampes amovibles, les portes automatiques...) pour les établissements qui en disposent.

Réforme du RSI : le gouvernement dévoile son programme

RÉFORME DU RSI : LE GOUVERNEMENT DÉVOILE SON PROGRAMME

Le programme du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants a été présenté ce mardi 5 septembre par le Premier ministre à Dijon. Celui-ci a confirmé de nouveau la suppression du régime social des indépendants (RSI) au 1er janvier 2018 et son adossement au régime général de la sécurité...

Le programme du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants a été présenté ce mardi 5 septembre par le Premier ministre à Dijon. Celui-ci a confirmé de nouveau la suppression du régime social des indépendants (RSI) au 1er janvier 2018 et son adossement au régime général de la sécurité sociale.
Dans un communiqué de presse, l'U2P a salué « l'engagement d'une vraie politique en direction des travailleurs indépendants ».
Au cours d'une période transitoire de deux ans, les différentes missions du RSI seront progressivement reprises en gestion par les caisses du régime général. Les dispositions relatives à cette nouvelle organisation seront inscrites dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018. Comme s'en félicite l'U2P, « la nouvelle gestion restera dédiée aux travailleurs indépendants qui seront représentés dans les instances de décision et qui continueront à bénéficier de règles propres en matière de cotisations afin de ne pas les alourdir ». En d'autres termes, les inquiétudes qui pouvaient exister sur un alignement des cotisations sur celles des salariés disparaissent.
L'U2P salue la décision du gouvernement de compenser l'augmentation de la CSG (1.7 point) des travailleurs indépendants, en prévoyant des baisses de cotisations au même titre que celles accordées aux salariés.

Signalisation obligatoire de l'interdiction de « vapoter » en entreprise

SIGNALISATION OBLIGATOIRE DE L'INTERDICTION DE « VAPOTER » EN ENTREPRISE

À partir du 1er octobre 2017, les entreprises auront l'obligation de mettre en place une signalisation apparente rappelant le principe de l'interdiction de l'utilisation des cigarettes électroniques (« vapotage »). Cette mesure fait suite à la parution du décret n° 2017-633 du 25 avril 2017 (paru au JORF...

À partir du 1er octobre 2017, les entreprises auront l'obligation de mettre en place une signalisation apparente rappelant le principe de l'interdiction de l'utilisation des cigarettes électroniques (« vapotage »).

Cette mesure fait suite à la parution du décret n° 2017-633 du 25 avril 2017 (paru au JORF du 27 avril) relatif aux conditions d'application de l'interdiction de vapoter dans certains lieux à usage collectif.

Des amendes sont prévues pour les employeurs qui ne mettront pas en place cette signalisation, et pour les salariés qui « vapoteront » malgré l'interdiction.

ACCESSIBILITÉ : ALERTE DÉMARCHAGES !

Vous êtes nombreux à être harcelés par des démarcheurs agressifs et menaçants. Ils veulent vous vendre : - un registre d'accessibilité, - et / ou une formation pour l'accueil des personnes handicapées. Ils cherchent à vous faire peur en évoquant le risque d'une amende de la part des services de contrôle si vous n'achetez pas leurs produits et services. Ne vous laissez pas intimider ! Le registre d'accessibilité, obligatoire à compter...

Vous êtes nombreux à être harcelés par des démarcheurs agressifs et menaçants.
Ils veulent vous vendre :

- un registre d'accessibilité,
- et / ou une formation pour l'accueil des personnes handicapées.
Ils cherchent à vous faire peur en évoquant le risque d'une amende de la part des services de contrôle si vous n'achetez pas leurs produits et services.
Ne vous laissez pas intimider !
Le registre d'accessibilité, obligatoire à compter du 30 septembre 2017, est un recueil de documents déjà en votre possession. Et la formation de votre personnel à l'accueil des personnes handicapées n'est pas obligatoire dans nos entreprises.
N'hésitez pas à contacter votre syndicat départemental en cas de doute.